RJME (Réseau des joyeux maraîchers écologiques)

Naissance de la CAPÉ

Naissance de la CAPÉ

Les agriculteurs de proximité écologiques s’organisent

Tel que décidé lors d’un atelier au dernier rendez-vous automnal du Réseau des joyeux maraichers écologiques (RJME), les membres ont décidé de franchir une étape de plus et de fonder une coopérative de producteurs, la Coopérative pour l’agriculture de proximité écologique (CAPÉ). La CAPÉ vise à regrouper tous les agriculteurs et agricultrices qui font de l’agriculture de proximité écologique (fermiers de famille, producteurs biologiques opérant en circuits courts, éleveurs écologiques, apiculteurs, etc.) afin de leur donner une voix auprès des instances, gouvernements et médias. En plus d’être une force de lobbying pour une nouvelle agriculture, la CAPÉ remplira aussi un rôle d’éducation et de réseautage par le partage d’information et l’organisation de journées de formation et colloques. Le fait d’être légalement regroupés permettra aussi à la CAPÉ et à ses membres de bénéficier de nombreux programmes de subvention destinés aux initiatives sectorielles et aux regroupements de producteurs. La coopérative de producteurs pourra aussi potentiellement être utilisée par ses membres pour faire des achats groupés ou de la mise en marché collective. Les possibilités sont nombreuses et l’assemblée générale d’organisation de la CAPÉ aura lieu le 21 mars prochain à Drummondville.

« Tous les agriculteurs et agricultrices qui vendent une partie de leur production par les circuits courts et qui sont désireux de voir ce type d’agriculture reconnu, promu et supporté au sein du modèle agricole Québécois devraient se joindre à la CAPÉ. »nous dit Frédéric Thériault, l’un des fondateurs. Il ajoute : « Nous proposons aussi un coût d’inscription très raisonnable de 80$ pour devenir membre de la coop. Nous croyons qu’avec une adhésion large dès le départ, nous pourrons rapidement gagner un poids et faire évoluer la future politique agricole du Québec. »

Les organisations, intervenants, étudiants et autres individus qui ne sont pas producteurs agricoles enregistrés mais qui ont un intérêt pour la production agricole de proximité et écologique sont invités à joindre la CAPÉ comme membres de soutien. La part sociale (50$) et la cotisation annuelle (30$ pour la première année) sont les mêmes que pour les membres producteurs, tout comme l’accès aux services et avantages. Les étudiants bénéficient d’un rabais de 30$ sur la cotisation annuelle.

Afin de recevoir l’avis de convocation pour l’assemblée de fondation, laissez-nous vos coordonnées en utilisant le lien suivant http://www.surveymonkey.com/s/WGTQVR5

En espérant vous voir en grand nombre le jeudi 21 mars prochain pour la fondation de la CAPÉ,

Votre dévoué comité de fondation,

Caroline Poirier, Ferme Croque-Saisons
François Handfield, Ferme aux petits oignons
Frédéric Thériault, Ferme coopérative Tourne-Sol
Jean-Martin Fortier, Les jardins de la grelinette
Jonathan Bruderlein, Ferme mélilot
Léa Charest, Ferme Hantée
Mylaine Massicotte, Coop les jardins de la résistance
Yan Gordon, Les potagers des nues mains

Publié par Gigi dans Accès à la terre, Actualité bio, Événement, Filière biologique du Québec, Québec, Réseautage, RJME (Réseau des joyeux maraîchers écologiques), 0 commentaire
De « Jeunes » à « Joyeux »… le RJME fête ses 5 ans!

De « Jeunes » à « Joyeux »… le RJME fête ses 5 ans!

Réseau des Jeunes/Joyeux Maraîchers Écologiques

Bonne fête au RJME! Il y a très exactement 5 ans, les 3 et 4 mars 2007, un petit groupe de jeunes maraîchers fondait le RJME lors d’une première rencontre sur la ferme coopérative Tourne-Sol à Les Cèdres.

Une dizaine d’entreprises étaient représentées par 25 personnes dont la majorité avait fait partie du Réseau des étudiantEs intéressésEs par l’agriculture biologique (RÉAB). Ceci explique le nom “Réseau des JEUNES maraîchers écologiques”. L’objectif que nous nous étions donné était:

“Répondre aux besoins techniques et humains rencontrés par les petites fermes maraîchères écologiques qui commercialisent de façon directe et locale durant les diverses étapes de leur développement.”

La jeunesse n’étant pas éternelle, le RJME a redéfini son « J » pour passer de « Jeunes » à « Joyeux ». Ceci dénote bien la dimension conviviale qui accompagne les activités techniques du réseau.

Longue vie au RJME! … jusqu’à remplacer le « J » par « V »: Le Réseau des Vieux Maraîchers Écologiques!

Pour ceux et celles qui désirent en savoir plus sur les origines du réseau et ses activités, cliquez sur le lien suivant: RJME.

Publié par Gigi dans Actualité bio, Événement, Légumes, Québec, Relève agricole, RJME (Réseau des joyeux maraîchers écologiques), 0 commentaire