Engrais vert

Engrais verts & Rébellion des Patriotes de 1837

Au Québec, à la veille de la Rébellion des Patriotes de 1837, de quoi parlait-on dans le journal « Le Glaneur » de Saint-Charles-sur-Richelieu au mois de septembre? … des ENGRAIS VERTS! Sarrasin, vesce, fèves, pois, seigle…

À lire sur le site de Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ).
Bien choisir la parution du 01-sept-1837, p.144.
Voir aussi la parution du 01-janv-1837, p.21-22.

Publié par Gigi dans Production végétale, Québec, 0 commentaire
Vos légumineuses fixent-t-elles ou sont-elles au beau fixe ?

Vos légumineuses fixent-t-elles ou sont-elles au beau fixe ?

Ce n’est pas tout d’apercevoir des nodules sur les racines d’une légumineuse pour en conclure que les bactéries (Rhizobium) qui y vivent fixent l’azote de l’air. Lorsque l’intérieur de ces petites boules est vert ou noir, ça ne travaille PAS fort ! En effet, le signe d’une nodule active est celui d’une couleur rouge ou rosé. Pourquoi ? Maudite bonne question ! Le soir que j’ai appris ça, j’me suis couché pas mal moins niaiseux. Ça ne fait jamais de tort !

Ce qui m’a étonné le plus c’est d’apprendre qu’il y a un lien entre la couleur rouge du sang et celle des nodules actives. C’est que tout comme les globules rouges, les nodosités sur les racines des légumineuses contiennent… Lire la suite →

Publié par Gigi dans Production végétale, 1 commentaire
CALIFORNIE > Les champs au repos sous le couvert d’engrais verts

CALIFORNIE > Les champs au repos sous le couvert d’engrais verts

CASFS-UCSC

Les espèces d’engrais verts les plus utilisées dans la région de la baie de Monterey en Californie sont l’avoine, la féverole, la vesce et le pois. Sur la ferme école CASFS, le sol sera couvert de novembre à mars par un mélange d’avoine cayuse (10 kg/ha*), de féverole (80) et de vesce commune (80). Par les années passées le gérant de la ferme, Jim Leap, utilisait un mélange de pois/féverole/vesce (33-33-33%). Cette saison il a abandonné le pois en raison de problèmes reliés à la verse et au fait que cette espèce est sensible à plusieurs maladies transmises par le sol (ex.: la fusariose). Pour ce qui est du taux de semis, ses essais des 8 derniers hivers l’ont amené à essayer 170, 225 et 280 kg/ha. Il conclue que 170 est un peu trop faible et 225 un peu trop fort. S’il a semé 170 kg/ha cette saison c’est en raison du coût élevé des semences certifiées bios: 315,00 $US/ha. (Jim Leap, Farm Manager, communication personnelle, décembre 2009)

* Note: kg/ha X 0,89 = lbs/a

Publié par Gigi dans International, Production végétale, 0 commentaire